Ceci explique cela

Il y a des jours avec et des jours sans.
Des objectifs remplis et d’autres manqués.

Ne cachons pas notre déception. L’édition du Prix d’Amérique 2016 était une course visée, nous y croyions dur comme fer, même face à l’invincible Bold Eagle.

Nous pensions que le choix du bonnet fermé avait été mauvais, qu’il avait produit l’effet inverse. JMB l’a senti dès le départ, au moment de la volte, Up n’a pas réagi à son habitude, ce qui lui a fait perdre des rangs. Et comme JMB l’a déclaré après course : ‘Dans un Prix d’Amérique, le positionnement dès le départ est déterminant pour la suite de la course’.

Une fois recollé, se retrouvant dans le dos de Bold Eagle, Up and Quick reste en 3e épaisseur pendant un très long moment, trop long pour une telle course. Tout en produisant un gros effort, il finit par se ranger à deux, disputant ainsi la montée en tête avec Bold Eagle.

JMB a senti qu’il n’irait pas braver la victoire. Il a donc laissé le cheval terminer sa course gentiment sans le solliciter davantage. Ce qui explique pourquoi le cheval s’est « arrêté ».

Je pense à vous tous qui, en tribune ou derrière votre écran télé, avez dû être déçus par ce finish qui fait pschiiitt. On s’attendait à un autre match, à un autre combat que celui-là.

Retour au box. La première chose que l’on se demande à ce stade c’est : est-ce que le cheval va bien ? S’est-il passé quelque chose pendant la course ? A t-il mal quelque part ? Le retour dans les écuries nous a confirmé qu’il n’y avait rien à signaler, le cheval ne soufflait pas plus que ça.

Comme après chaque grande course, une batterie d’analyses a été effectuée et aujourd’hui le verdict est tombé : il a été décelé une fracture de l’ilium. Certainement présente depuis quelques jours, il est très étonnant qu’Up and Quick ait pu livrer une aussi belle course. Il faut être brave et sacré compétiteur pour trotter comme il l’a fait alors qu’il était blessé !

Ces résultats nous obligent à l’immobiliser un mois au box, l’empêchant évidemment de poursuivre le programme prévu pour le meeting d’hiver…

Le point positif qui nous rassure tous : ce genre de facture (très fréquente chez les galopeurs) se répare très bien et le cheval n’en gardera aucune séquelle.

En attendant, merci à tous pour vos gentils messages de soutien. Il est si bon de sentir qu’Up and Quick a de véritables supporters, je parle de ceux qui sont à ses côtés en temps de victoire mais aussi de défaite, dans les bons et les mauvais moments.

Pour ceux qui savent : c’est aussi ça « les courses » !
N’oublions pas que c’est un sport, avec des concurrents, des champions, ils l’étaient tous ce jour-là.

N’oublions pas non plus qu’Up and Quick ne démérite pas, qu’il reste un être vivant et non une machine infaillible (qui n’existe que dans les gros titres).

Enfin, à tous les détracteurs, n’oublions pas sa carrière qui à ce jour démontre qu’Up and Quick n’a plus rien à prouver à personne, pas même à ceux qui doutent encore.

• 1er Grand Prix de Paris 2015 (Groupe I)
• 1er Prix d’Amérique Opodo 2015 (Groupe I)
• 1er Prix de Paris 2014 (Groupe I) Record de la course 1’13″8 sur 4150m
• 1er Criterium des 5 ans (Groupe I) en 1’11″5 sur 3000m (record du monde)
• 2ème Prix d’Amérique 2014 (Groupe I)
• 3ème de l’UET (Groupe I) en 1’14″1 sur 2600m à 4 ans
• 3ème Critérium Continental (Groupe I) en 1’10″7 sur 2100m à 4 ans

• 1er Prix Ténor de Baune (Groupe II)
• 1er Prix Louis Jariel (Groupe II) en 1’11″8 sur 2175m
• 1er Prix Jules Thibault (Groupe II) en 1’14″1 sur 2700m à 4 ans
• 2eme du Prix de Bourgogne 2014 (Groupe II)
• 2ème du Prix de Bretagne 2013 (Groupe II)
• 2ème Sweden Cup (Groupe II) en 1’09″7 sur 1609m (record du monde)
• 2ème Prix Albert Demarcq (Groupe II)
• 2ème Prix Henri Levesque (Groupe II)
• 2ème Prix Ovide Moulinet (Groupe II)
• 2ème Prix de Croix (Groupe II)

En attendant qu’Up and Quick se remette vite, MERCI.
On vous donne des nouvelles très vite sur la page Facebook.

 

Charlotte & Philippe Delon